Excursions pré-congrès > 1. Isère : quaternaire et système fluvial actuel

Excursion sédimentologique n°1 - 12 octobre 2015 => ANNULÉE

"Quaternaire de la vallée de l'Isère et transformation du fonctionnement du système fluvial lié aux aménagements actuels"

Organisateurs principaux :

Conditions :

Cette excursion engendre un coût supplémentaire de 60€ lors de l'inscription au congrès.

Ce supplément comprend :

  • le transport depuis Chambéry,
  • le livret-guide des excursions.

En aucun cas, ce supplément comprend le déjeuner.

Nombre maximum de participants : 30

Lieu de départ : Chambéry (Le Manège) - 8h

Lieu d'arrivée : Chambéry (Université Savoie Mont Blanc, 27 rue Marcoz) - 17h30

Programme :

  • 8h00 : Départ de Chambéry
  • Matin : Visite des dépôts deltaïques et fluviatiles anciens de la carrière de la Gache (durée : 2h30-3h)
  • Après midi : le système fluvial actuel de la Combe de Savoie
    • la confluence Arc-Isère et  les aménagements (Aiton)
    • les aménagements  (zone de Chamousset)
    • le lit de l'Isère à Montmélian avec les problématiques d'entretien du lit et d'ingénierie.
  • 17h00 - 17h30 : Retour à Chambéry

La vallée de l’Isère, entre deux villes olympiques Grenoble et Albertville, présente un cadre géographique très classique de vallée glaciaire avec ses rebords d’auge très raides et un fond plat alluvial, son sous-sol est relativement complexe du fait de l’histoire de son comblement. En effet, dépôts lacustres, matériaux de déjection latéraux, chenalisation des cours d’eau et sédiments tourbeux s’y sont accumulés en plusieurs phases séparées par des avancées glaciaires. La carrière de La Gache permet d’observer des alluvions lacustres puis fluviatiles anciennes puisque surmontées par un dépôt de till. Le remplissage du dernier lac (post würm) n’est connu que par forages (recherche en eau et géotechnique principalement) et reconnaissances géophysiques. Il n’est donc pas visible. Plusieurs travaux récents ont montré la complexité de ce remplissage qui se termine par l’intervention de l’homme.

Le couplage avec l’approche actualiste permettra un regard complémentaire. Le échelles de temps plus récentes et les impacts anthropiques sont abordés ensuite à partir de la lecture des trois facteurs de perturbations majeurs que sont les endiguements sardes qui ont transformé la rivière torrentielle au XIXème siècle, les extractions massives de matériaux après la seconde guerre mondiale et enfin les aménagements hydroélectriques qui classent ce bassin versant parmi les plus aménagés avec des modifications notables du régime hydrologique.

On évoquera les différentes questions qui résultent de la superposition de ces perturbations et, au travers des recherches en cours, on présentera les questions qui se posent pour la gestion de la rivière.

e
Personnes connectées : 1